Une transaction pour éviter les prud’hommes

La contestation par le salarié du bien-fondé de son licenciement ne passe pas forcément par la saisine du Conseil de prud’hommes.

Dans le cadre d’une transaction, les parties peuvent trouver un arrangement qui met fin à leur conflit. Sans procès et au prix de concessions réciproques.

Maître Lailler répond aux questions de Thierry Lemaire dans la revue Intérêts privés.

[print_link]

chômage, prud'hommes, licenciement, transaction, concessions, régime social, régime fiscal

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Inscription à notre Newsletter

31 rue Saint-Jean
14000 CAEN
02 31 50 10 11

    Veuillez indiquer votre nom *

    Votre numéro de téléphone *
    Et l'objet de votre appel *

      Veuillez remplir votre demande de rendez-vous